Il est où le bonheur ? (au travail)

Dans le cadre de la semaine du bonheur au travail qui a lieu du 24 au 28 septembre dans le monde entier, j’ai eu l’idée d’interroger mes collègues sur leur vision du bonheur.

Bonheur : n.m. , évènement heureux, circonstance favorable.

Dans le cadre du travail on peut considérer que c’est ce qui fait qu’on se lève de bonne humeur le matin.

J’ai donc posé la question à mes collègues : « En 2018, qu’est-ce qui vous rend heureux au travail ? Dans un contexte économique favorable, dans lequel le digital a transformé notre manière de travailler et de communiquer, qu’est-ce qui vous donne le sourire ? ».

Mes 30 collègues francophones se sont prêtés au jeu de la question ouverte. Pas de proposition de réponse, place à l’imagination et aux réponses spontanées.

La bonne nouvelle est qu’ils sont tous heureux ! Dans une entreprise nommée 6 fois ‘Great Place to Work’, je prenais peu de risques à poser la question…

L’analyse des réponses a été assez facile car trois tendances se sont clairement dégagées, je devrais même parler d’unanimité en ce qui concerne l’ambiance de travail, le contenu de la fonction et la liberté d’action. D’autres éléments reviennent également chez la majorité de mes collègues comme l’environnement de travail et plus particulièrement les bureaux ou encore la santé financière de l’entreprise.

Voici donc par ordre d’importance ce qui rend les Protimers heureux:

1) Les collègues

Ils sont tous d’accord à ce sujet : retrouver des collègues souriants quand on arrive au bureau rend heureux. Surtout quand on peut compter sur eux dans les bons comme dans les mauvais moments ; pour une bonne tranche de rire comme pour nous écouter lorsque l’on rencontre des difficultés. 
 

2) Le contenu de fonction 

A nouveau une réponse commune : avoir une fonction riche en défis et polyvalente. Bref avoir des journées qui ne se ressemblent pas, telle est la recette du bonheur. 
 

3) Le degré d’autonomie

Tous s’accordent à dire qu’au-delà des tâches, le degré d’autonomie avec lequel on peut les réaliser est tout aussi important. 
 

4) L’environnement de travail 

Ce qui revient le plus souvent ce sont des bureaux agréables : de la place pour tout le monde, de la décoration qui donne un côté personnel au lieu, une machine à café à disposition, du mobilier extérieur pour pouvoir profiter des pauses ensoleillées ou encore des places de parking en suffisance.
 

5) La santé de l’entreprise

Travailler pour une entreprise en croissance avec une vision claire et qui communique sur sa stratégie et ses objectifs est cité régulièrement comme un facteur de bonheur au travail. 
 

6) L’évolution personnelle

L’offre de formations ou la réponse favorable aux propositions/demandes de formation des collaborateurs est importante pour un Protimer sur deux. La possibilité de relever de nouveaux défis ou de participer à des projets d’enteprise qui ne sont pas directement lié à leur fonction les motive. Enfin, la reconnaissance est un élément essentiel. Cela passe par l’évolution de fonction ou encore de salaire.  
 

7) Avoir voix au chapitre

Pour 20% de mes collègues, avoir leur mot à dire les rend heureux. Avoir l’impression qu’ils sont impliqués dans les projets de développement de l’entreprise est très important à leurs yeux. A un niveau plus local, pouvoir discuter en toute franchise avec le management l’est tout autant.
 

8) Les conditions salariales 

Enfin même si cet élément est chaque fois cité en dernier lorsqu’il est mentionné, de bonnes conditions salariales contribuent au bonheur de la majorité des Protimers. Plus que du salaire, les avantages extra-légaux sont mentionnés ainsi que la flexibilité de leur package salarial. 

 

Un des enseignements de cette mini-enquête est que les facteurs matériels viennent au second plan pour l’ensemble de mes collègues. Cela illustre donc bien l’importance que revêt le bonheur au travail pour les entreprises. La rétention des talents doit passer par autre chose qu’une augmentation salariale ou une promotion. Elle doit en tout cas s’accompagner d’efforts pour offrir un cadre de travail agréable aux collaborateurs.

Je considère les résultats de cette enquête comme une confirmation que les initiatives que nous mettons en place pour rester une ‘Great Place to Work’ fonctionnent !

Parmi les projets menés par Protime pour assurer le bonheur de chacun des collaborateurs, voici quelques élements marquants :

  • « Hire for attitude and train for skills » telle est notre devise
  • Nous encourageons le référencement de connaissances car qui de mieux qu’un Protimer pour engager un autre Protimer
  • L’évaluation annuelle a été supprimée au profit d’un coaching régulier
  • Les objectifs d’entreprise sont partagés avec tous
  • Le Flex Income Plan a été mis en place et permet à chaque Protimer de choisir la forme que prendra une partie de son salaire

Je ne peux conclure ce blog sans vous avouer quelque chose (faute avouée à moitié pardonnée non ?).  Cette enquête s’est déroulée de manière assez artisanale puisque j’ai eu connaissance de la semaine happy@work ce lundi au détour d’une émission de radio. J’ai donc laissé 24 heures à mes collègues pour répondre à ma question pour pouvoir vous livrer les résultats aujourd’hui. Tous ont répondu présents. Voici un bel exemple de ce qui fait mon bonheur au quotidien !

Vous aussi vous souhaitez être happy@work ? Découvrez nos offres d’emploi sur notre siteweb.